Il est tard. Je cherche mon autre chez-moi, et je prends un chemin que je ne connais pas: Un petit sentier qui longe les usines et la ville entre-coupant par la forêt. Je commence à peine à entrevoir la nature, lorsque tout d'un coup, la nuit tombe. Je suis plongée dans un monde de silence, pourtant je n'ai pas peur. Je m'endors quelques minutes, tout au plus, et quand je me réveille, Le soleil est là et la forêt brille d'une lumière éclatante. Je reconnais cette forêt. Ce n'est pas une forêt ordinaire, c'est une forêt de souvenirs. Mes souvenirs. Cette rivière blanche et sonore, mon adolescence. Ces grands arbres, les hommes que j'ai aimés. Ces oiseaux qui volent, au loin, mon père disparu. Mes souvenirs ne sont plus des souvenirs. Ils sont là, vivants, près de moi, ils dansent et m'enlacent, chantent et me sourient. Je regarde mes mains. Je caresse mon visage, et j'ai 20 ans. Et j'aime comme je n'ai jamais aimé Certified Creepers

Do other girls know what sudden rapids are?

“Miraculously recover or die. That’s the extent of our cultural bandwidth for chronic illness.”

– S. Kelley Harrell (via my-mystery-disease)

illustrart:

(via (1) Trampoline)

illustrart:

(via (1) Trampoline)

#iconic

#iconic

WWE: We give you a reality show; we give you the world.

One of my feral cats died today.

I just really miss this man.

icy-brunette:

idkblogger:

dry shampooing my way through life